Mon chien après le confinement

Le 17 mars 2020, la France entière se retrouvait confinée à cause du virus COVID 19.

Depuis, nous sommes toujours en alerte. Beaucoup de personnes sont encore en télétravail. D’autres ont opté pour un régime mixte entre présence en entreprise et télétravail.

Quoiqu’il en soit, il y a un avant et un après confinement.

Pour nos chiens aussi !

Au début, pour eux, c’était la fête ! Plus jamais seul, des jeux, les enfants à la maison, davantage de promenades (le chien était même devenu un alibi légal pour pouvoir nous aérer nous-mêmes  …)

Les grands gagnants du confinement ont sans doute été nos compagnons à 4 pattes !! Et cette nouvelle vie, ils ont su l’intégrer très rapidement.

Hélas pour lui, le chien n’a pas de réelles capacités d’abstraction. Il ne se dira jamais « ok, c’est super pour le moment mais ça ne va pas durer… »

Quand le retour à une certaine normalité a débuté, tout le monde a repris le chemin de l’école ou du travail et Snoopy s’est à nouveau retrouvé seul à la maison. Une véritable catastrophe pour lui !

Bon, vous me direz que c’était sa vie d’avant et qu’il s’y était bien habitué. Pas de quoi en faire un plat, il va chouiner deux jours puis reprendra ses anciennes habitudes. Après tout, c’est le même scénario pour chaque période de vacances.

Oui, mais…

Il était certes habitué à sa vie d’avant. Cela veut-il dire qu’elle lui convenait ? Je m’habitue à me lever à 5h30 tous les matins parce que j’y suis obligée. De là à dire que ça me va, il y a un gouffre !

Et quand vous êtes en vacances, peut-être restez-vous à la maison mais vous avez probablement de longs moments à l’extérieur sans forcément emmener le chien. Peut-être partez-vous ailleurs et Snoopy vient avec vous ou est confié mais quel que soit la solution, son environnement est modifié.

Pourquoi le post confinement est un gros stress pour beaucoup de chiens

Essayons de « penser chien » :

Avant le confinement

Des heures seul à la maison. Le temps passe en dormant, en jouant avec ce qui m’a été laissé à disposition. Quand j’ai de la chance j’ai aussi un copain congénère et/ou un accès libre au jardin.

Balades deux fois par jour : pour l’hygiène le matin ; un peu plus longue le soir.

Des humains bien occupés par leurs propres activités et obligations familiales. Donc peu de jeux, de séances éducatives, de moments câlins-gratouilles.

Le week-end : super ! 1 ou 2 jours où chacun est plus disponible : davantage de balades, des activités, la présence de mes humains…

Voilà, c’est ma vie. J’y suis habitué. Comme il me manque quand même certaines satisfactions, je me soulage en aboyant un peu ou en refusant de revenir au rappel de temps en temps mais bon, rien de bien méchant.

La vie du chien avant le confinement

Chien heureux pendant le confinement

Pendant le confinement

Tout le monde est à la maison !

Attestation en poche, on sort plusieurs fois par jour. Bon, on ne croise pas grand monde mais on est dehors, à renifler toutes ces bonnes odeurs !

Et puis, même si mes humains ne sont pas à 100% disponibles pour moi, je peux passer de longues heures couché à leurs pieds pendant qu’ils travaillent à leur bureau.

Aussi, j’apprends plein de trucs sympas : des petits tours qui me valent de bonnes gâteries, de l’attention, des jeux.

Ma vie a changé. Elle est devenue très agréable. Tous mes besoins sont satisfaits et je nage dans le bien-être.

Après le confinement

Que se passe-t-il ? Tout le monde est parti, je suis tout seul !

Les heures passent…Personne ne revient

Voici le soir, ils rentrent tous : ouf ! Mais balade vite expédiée et chacun semble très occupé.

Et le lendemain, pareil…

Ma vie a changé. Je ne comprends plus ce qui se passe. Je suis frustré ou en colère ou perdu…

Il faut que je m’exprime : j’ai du choix dans mon répertoire : aboiements, destruction, fugue, pipis dans la maison, etc.

chien stressé après le confinement

Vous l’avez compris, le retour à une vie « normale » n’est pas vécu de façon très positive par votre loulou.

Le stress est d’autant plus important que la période de confinement a été longue.

Le stress post confinement n’est pas une fatalité

Heureusement, beaucoup de chiens n’ont pas subi ce stress lié au confinement.

De nombreuses alertes ont été données par les professionnels canins pour que la préparation au retour à la vie antérieure soit menée en amont.

Par ailleurs, la période du confinement a été l’occasion pour de nombreuses personnes de réaliser l’importance de leur présence auprès de leur chien. Comme par magie, des comportements indésirables ont disparus ou se sont atténués, certains soucis comme le tournis autour de la queue ou les démangeaisons ont diminué, le chien est plus calme et plus à l’écoute.

Après cette prise de conscience des besoins de leur animal, des propriétaires ont maintenu un niveau de présence et d’activités avec le chien plus important qu’avant le confinement et ce, même après la reprise du travail à l’extérieur.

D’autres foyers ont décidé de quitter les appartements et ont choisi d’habiter en maison avec un jardin. Là encore, le chien est également gagnant puisqu’il dispose dorénavant d’un espace extérieur (qui nous le rappelons, n’exonère pas les propriétaires de la balade quotidienne !)

Les exemples sont nombreux de cas où finalement, le chien a amélioré sa qualité de vie entre l’avant confinement et le post confinement.

Mais si ce n’est pas dans vos possibilités actuelles, vous pouvez néanmoins préparer en douceur l’après confinement en suivant les conseils ci-dessous.

Comment faire pour préparer mon chien au post confinement ?

Tout d’abord, faites une liste de tout ce que vous faites actuellement avec votre chien et que vous ne pourrez plus faire ou en tout cas, de façon moins fréquente.

Par exemple :

Aujourd’huiAprès la reprise
3 à 4 balades dont 2 d’au moins 1h2 balades : une de 15’ le matin et une d’1h le soir
Apprentissage d’un éducatif par jourSera en fonction du temps : environ 1 fois par semaine
Séance de jeux ou câlins à chaque pause (au moins 2 ou 3 par jour) + au moment du déjeunerUn peu de jeu le soir
Snoopy est avec moi dans le bureau quand je travailleJe travaillerai à l’extérieur, Snoopy sera seul à la maison

Vous reprenez ensuite chaque point et vous regardez comment vous pouvez peu à peu amener votre chien à accepter la nouvelle situation.

Si on reprend les exemples précédents, cela pourrait être :

  • Les balades : Passer doucement à 3 balades par jour puis 2. Raccourcir progressivement la durée de chaque balade
  • Les apprentissages : un tous les deux jours puis tous les 3 jours etc. A terme, le mieux est de conserver un apprentissage hebdomadaire avec une séance de révision chaque jour (4 à 5 minutes suffisent)
  • Les séances jeux et câlins : les espacer dans la journée en sautant une pause sur deux. Mais en garder une grande pour le soir
  • La présence : Progressivement, allez travailler dans une pièce où Snoopy n’aura pas droit de vous suivre (ou à l’inverse, mettez le dans une autre pièce). 1h ou 2 au début puis des temps plus longs. Ne cédez pas à ses suppliques (ce sera le plus dur !)

Il est aussi important de le réhabituer à des absences de plus en plus longues de votre part. Quittez la maison pour 1h puis pour 2, pour 3, etc.

Dans tous les cas, pensez à compenser avec des occupations :  nouveaux jouets, objets à mâcher, recherche de friandises dans la maison…

 Et bien sûr, plus vous anticiperez en vous y prenant tôt, et plus votre chien aura le temps de s’adapter très progressivement.

N’hésitez pas à partager ci-dessous votre expérience du confinement/déconfinement que vous avez vécu avec votre loulou !

1 réflexion au sujet de « Mon chien après le confinement »

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :