Socialisation du chiot

Avant ses 4 mois, le chiot doit avoir vécu le maximum d’expériences positives possibles.
 
Au-delà de ses 16 semaines, tout ce qu’il n’aura pas connu sera considéré comme « dangereux » et risque de provoquer chez votre animal une réaction de peur ou d’aversion.
 
D’autre part, dès son arrivée à la maison, le chiot doit apprendre certaines règles essentielles. A son rythme et selon les capacités de son âge.
 
Pour socialiser un chiot et lui enseigner les rudiments de sa future vie, deux solutions sont à envisager. Elles peuvent être utilisées séparément ou cumulées pour plus de succès.

Le recours à un éducateur canin :

Le professionnel vous « apprendra à apprendre » à votre jeune compagnon. Ses conseils et les petits exercices qu’il mettra en place avec vous seront très utiles pour poser les jalons d’une vie commune harmonieuse et éviter l’installation de mauvaises habitudes ou de comportements inadaptés. Les conseils seront adaptés aux caractéristiques de la race de votre chiot.

La fréquentation de l'école du chiot

Les rencontres du chiot avec des congénères sont souvent délicates et doivent être réussies pour que le jeune chien ne développe pas de méfiance ni d’hostilité avec ses semblables.

Certes, vous pouvez proposer à votre chiot des promenades au cours desquelles il aura l’occasion de rencontrer toutes sortes de chiens. Mais l’expérience peut très bien se révéler désagréable si le congénère (adulte) réagit mal à la brusquerie de votre bébé canin !

Dans ces cas (trop nombreux…), vous obtenez le contraire du résultat recherché : votre loulou peut associer ses congénères ou certains d’entre eux à cette mauvaise expérience et se montrer hostile les fois suivantes. Le phénomène de réactivité se trouve alors enclenché et toujours compliqué à faire disparaître.

À qui est destinée l'école du chiot ?

L’école du chiot est réservée aux jeunes de 2 à 6 mois. Chaque individu du groupe a ainsi l’occasion de côtoyer et de jouer avec des congénères de différentes races et morphologies.

  • Il finit ses acquisitions des codes canins
  • Il apprend à considérer les autres races comme faisant partie de son espèce
  • Il est sensibilisé à quelques consignes élémentaires
  • Il évolue dans un milieu sécurisé
  • L’éducateur peut repérer certains signaux annonciateurs d’éventuels problèmes et en faire part à ses propriétaires

Groupe de 8 chiots maximum. 

Les jeux et petits éducatifs proposés sont toujours adaptés et le chiot ne risque pas d’y faire de mauvaise expérience.