Les races de chiens par fonctions

Au fil des siècles, les chiens ont été élevés et sélectionnés pour répondre aux besoins des humains.

C’est ainsi que peu à peu, différentes races de chiens se sont développées en fonction de l’utilisation spécifique qui est faite de l’animal.

Un raccourci facile serait de distinguer chiens de compagnie et chien de travail. Mais soyons un peu plus précis et tentons une classification plus fine.

Principales catégories de races de chiens par fonctions :

  • Chiens de berger : Ces chiens sont élevés pour aider à rassembler, conduire et protéger le bétail. Ils sont souvent intelligents, agiles et ont un fort instinct de travail.
  • Chiens de chasse : Les chiens de chasse sont spécifiquement formés pour assister les chasseurs. Ils peuvent être spécialisés dans la recherche, la traque ou la récupération du gibier.
  • Chiens de garde : Ces chiens sont élevés pour protéger des biens, des personnes ou des territoires. Ils sont souvent vigilants, territoriaux et ont un fort instinct de protection.
  • Chiens de compagnie : Ces chiens sont élevés principalement pour offrir une compagnie agréable aux humains. Les races de chiens de compagnie varient en taille, en personnalité et en besoins d’exercice.
  • Chiens de travail : Les chiens de travail sont formés pour effectuer diverses tâches, comme le sauvetage, la thérapie, la détection de drogues ou d’explosifs, et d’autres travaux spécialisés. On distingue de nombreuses sous-catégories dont les principales sont :

Les chiens d’assistance : Ces chiens sont formés pour aider les personnes handicapées dans leur vie quotidienne. Ils peuvent être des chiens d’aveugle, des chiens d’assistance pour les personnes à mobilité réduite, etc.

Les chiens de police : Ces chiens travaillent en collaboration avec les forces de l’ordre pour des tâches telles que la détection de drogues, la recherche et le sauvetage, la patrouille et la protection.

Les chiens de sauvetage : Spécialisés dans la recherche et le sauvetage, ces chiens sont formés pour localiser des personnes disparues dans diverses conditions, y compris les catastrophes naturelles.

Les chiens de traîneau : Élevés pour tirer des traîneaux, ces chiens sont particulièrement adaptés aux climats froids. Ils sont forts, endurants et capables de tirer des charges lourdes sur la neige.

Les chiens de combat : Bien qu’illégale dans de nombreux pays, certaines races de chiens (ou certains individus) sont malheureusement encore élevées pour participer à des combats de chiens. Sur ce sujet, lire l’article paru dans le blog chien.com

Ces catégories ne sont pas mutuellement exclusives, et de nombreux chiens peuvent avoir des compétences qui couvrent plusieurs fonctions.

Les chiens de berger

L’histoire des chiens de berger remonte à des siècles, lorsque les éleveurs et les bergers ont eu l’idée d’utiliser des chiens à morphologie souple et agile pour les aider à guider, rassembler et protéger leur troupeau.

Caractéristiques communes

Les chiens de berger représentent une catégorie de chiens élevés pour aider à rassembler, garder et guider le bétail. Bien que chaque race puisse avoir ses caractéristiques spécifiques, il existe plusieurs traits communs à la plupart des chiens de berger :

  1. Intelligence : Les chiens de berger sont réputés pour leur intelligence. Ils doivent être capables de prendre des décisions rapides sur le terrain pour gérer le bétail de manière efficace.
  2. Aptitudes au dressage : En raison de leur intelligence, les chiens de berger sont souvent faciles à dresser. Ils répondent bien aux commandes et peuvent apprendre une grande variété de tâches. Selon la race à laquelle ils appartiennent, il sera important de leur laisser prendre des initiatives (border collie par exemple) ou au contraire les cadrer strictement (beger belge par exemple)
  3. Énergie : Ces chiens sont souvent énergiques et nécessitent beaucoup d’exercice. Ils sont en recherche d’activités physiques et mentales. Pour autant, il faut veiller à ne pas les sur-stimuler au risque d’avoir un chien ne sachant plus se poser tranquillement.
  4. Instinct de rassemblement : Un trait essentiel est leur instinct inné de rassemblement. Ils ont un fort désir de garder un groupe (qui peut être un troupeau mais aussi des humains ou les membres de la famille) ) rassemblé et d’éventuellement le déplacer.
  5. Vigilance : Les chiens de berger sont généralement attentifs et vigilants. Ils doivent surveiller le bétail de près pour détecter tout signe de danger ou de comportement indésirable.
  6. Agilité : En raison de leur rôle dans le travail avec le bétail, les chiens de berger sont souvent agiles et rapides. Cela les aide à naviguer efficacement dans différents terrains.
  7. Polyvalence : Les chiens de berger peuvent être polyvalents, exceller dans diverses tâches telles que l’obéissance, l’agilité, le pistage, et même servir en tant que chiens de thérapie.

Il est important de noter que ces caractéristiques peuvent varier en fonction de la race spécifique du chien de berger.

Principales races de chiens de berger

Il existe de nombreuses races de chiens de berger, chacune avec ses propres caractéristiques particulières.

Ci-dessous, un tour d’horizon des races les plus répandues

  1. Berger Allemand : Intelligent, courageux et polyvalent, le Berger Allemand est souvent utilisé dans diverses missions, y compris comme chien policier, chien de recherche et de sauvetage ou encore chien d’assistance.
  2. Border Collie : Connu pour sa grande intelligence, son agilité et son énergie, le Border Collie est souvent utilisé comme chien de berger dans la gestion du bétail.
  3. Berger Australien : Énergique, intelligent et dévoué, le Berger Australien est également un excellent chien de berger. Il est également très populaire comme chien de compagnie en raison de sa beauté et de sa personnalité attachante.
  4. Berger Belge : Il existe quatre variétés de Bergers Belges, notamment le Malinois, le Tervueren, le Laekenois et le Groenendael. Ils sont souvent utilisés comme chiens de police et de protection.
  5. Berger de Beauce (Beauceron) : Robuste et loyal, le Beauceron est un excellent chien de berger et de protection. Il est également connu pour sa polyvalence dans diverses tâches.
  6. Berger Shetland : Bien que de petite taille, le Berger Shetland est un chien de berger compétent, particulièrement agile dans la gestion des troupeaux.
  7. Colley : Les Colleys sont connus pour leur élégance et leur intelligence. Ils ont également été utilisés comme chiens de berger pour guider les moutons.
  8. Montagne des Pyrénées (Patou) : Massif et imposant, le Patou s’est imposé dans le Sud-Ouest de la France pour la garde des troupeaux. Il est souvent redouté des promeneurs
  9. Komondor : Avec son pelage cordé distinctif, le Komondor a été élevé pour protéger le bétail, souvent contre les prédateurs.
Chien de berger - Le Komondor
Komondor

On pourrait encore citer le Berger Blanc Suisse, le Corgi, le Bobtail, le Kelpie australien…

Les chiens de chasse

Les chiens de chasse, qu’ils soient pointers, retrievers, setters, ou spaniels, sont soigneusement sélectionnés pour leurs compétences spécifiques adaptées à différents types de chasse. Leur capacité à flairer, à repérer et à rapporter le gibier fait d’eux des alliés inestimables pour les amateurs de chasse.

Caractéristiques communes

Les chiens de chasse sont spécifiquement élevés et formés pour assister les chasseurs dans différentes activités de chasse. Comme pour les chiens de berger, on peut noter des caractéristiques communes aux chiens de chasse :

  1. Odorat développé : Les chiens de chasse ont souvent un sens de l’odorat très développé. C’est une qualité essentielle pour détecter les odeurs des proies et les localiser.
  2. Endurance : La chasse peut souvent impliquer de longues périodes d’attente ou de suivi. Les chiens de chasse sont généralement choisis pour leur endurance, capable de suivre le rythme de la chasse pendant de longues périodes.
  3. Intelligence : Comme pour de nombreux chiens, l’intelligence est un atout. Les chiens de chasse doivent comprendre les signaux de leur maître, suivre des commandes spécifiques et s’adapter à différentes situations de chasse.
  4. Obéissance : L’obéissance est cruciale pour les chiens de chasse. Ils doivent répondre rapidement aux commandes de leur maître, que ce soit pour arrêter, avancer, ou retourner.
  5. Agilité : La chasse peut se dérouler dans des environnements variés. Les chiens de chasse doivent être agiles pour naviguer à travers différentes surfaces, des bois denses aux champs ouverts.
  6. Instinct de chasse : Ce trait est souvent inné chez les chiens de chasse. Ils ont un fort instinct de poursuite et de localisation de la proie, qu’il s’agisse de pointer, rapporter, ou traquer.
  7. Bon nageur : Certains chiens de chasse sont spécialement formés pour récupérer des proies aquatiques. La capacité de nager efficacement est donc un atout. D’ailleurs certains chiens ont les pattes palmées (labrador, terre-neuve…)
  8. Silence ou aboiements : Certains chiens de chasse, comme les chiens d’arrêt, doivent être silencieux pour ne pas effrayer la proie. Ils sont formés pour signaler la présence de la proie sans aboyer. A contrario, certains doivent aboyer pour guider les chasseurs (terriers par exemple)

Principales races de chiens de chasse

Tout comme pour les chiens de berger, il existe différentes catégories de chiens de chasse, chacune étant dédiée à des tâches spécifiques liées à cette activité.

Les races citées ci-dessous sont les principales mais la liste n’est pas exhaustive, car il existe de nombreuses autres races spécialisées dans la chasse.

  1. Labrador Retriever : Excellent rapporteur, il est souvent utilisé pour la chasse au gibier d’eau.
  2. Golden Retriever : Similaire au Labrador, il est très bon dans la recherche et le rapport d’oiseaux aquatiques.
  3. Cocker Spaniel : Utilisé pour la chasse au petit gibier, il est également très habile dans l’eau
  4. Pointer : Spécialisé dans la localisation du gibier en pointant avec son nez, indiquant ainsi au chasseur la position du gibier.
  5. Setter Anglais : Comme le Pointer, le Setter Anglais est un chien d’arrêt qui fige en pointant le gibier.
  6. Beagle : Connu pour son excellente capacité à chasser le lapin en utilisant son odorat.
  7. Braque : Il existe différentes races de braques, chacune spécialisée dans la chasse au gibier à plumes ou au gibier à poils.
  8. Teckel : Utilisé pour chasser des animaux tels que le blaireau, le renard et d’autres petits gibiers.
  9. Basset Hound : Chien de chasse au nez exceptionnellement développé, utilisé pour suivre des pistes au sol.
  10. Épagneul Breton : Un épagneul français souvent utilisé pour la chasse au petit gibier.

Même si la sélection en a fait des individus a fort instinct de chasse, ces chiens ont tout de même besoin d’une formation appropriée pour canaliser leurs instincts naturels et optimiser leur performance.

Braque allemand - chien de chasse
Braque allemand

Les chiens de travail

Qu’ils soient employés dans la police, les services d’urgence, le sauvetage, l’agriculture ou d’autres domaines, les chiens de travail jouent un rôle crucial dans l’accomplissement de tâches spécifiques.

Leurs tâches sont si différentes quant à leur finalité qu’il est difficile de décrire des caractéristiques communes si ce n’est une forte capacité à la compréhension et à l’obéissance.

Les chiens de berger et les chiens de chasse précédemment décrits ont été classés à part du fait de la spécificité de leurs activités mais peuvent entrer également dans la catégorie des chiens de travail.

Parmi les chiens de travail les plus utilisés, citons le chien de police, le chien de sauvetage et le chien d’assistance

Le chien de police

Les chiens de police sont des membres indispensables des forces de l’ordre. Leur puissant odorat et leur capacités d’obéissance en font des détecteurs de drogues, d’explosifs ou de personnes disparues.

Les chiens policiers, souvent des bergers allemands ou des malinois, sont également formés pour appréhender des suspects et maintenir l’ordre public.

Le chien de sauvetage

Lors de catastrophes naturelles ou de situations d’urgence, les chiens de sauvetage sont souvent les premiers intervenants. Leur flair exceptionnel et leur agilité sont des atouts précieux pour localiser des survivants ensevelis sous les décombres. Les chiens de sauvetage, tels que les labradors retrievers et les bergers belges malinois, sont formés pour travailler dans des conditions difficiles, apportant espoir et secours lors des moments les plus critiques.

Le chien d’assistance

Ces chiens transforment la vie de ceux qui dépendent d’une assistance quotidienne. Ils sont formés pour fournir un soutien physique, émotionnel et même médical, offrant ainsi une plus grande indépendance aux humains à qui ils sont confiés.

Ces compagnons spéciaux sont les yeux qui guident les personnes non voyantes à travers le monde, les oreilles qui alertent les personnes malentendantes des sons environnants, et les mains secourables qui aident ceux qui ont des besoins physiques particuliers. Leur formation méticuleuse les dote de compétences variées, allant de la récupération d’objets à la détection de changements médicaux.

Les chiens de compagnie

On appelle chiens de compagnie ceux qui n’ont pas été sélectionnés en vue d’une mission quelconque mais dont le rôle est tout simplement de vivre au sein du foyer humain.

Ces chiens de taille et de caractères variés, sont décrits dans le groupe 9 de la Fédération Cynologique Internationale « Chiens d’agrément et de compagnie ».

Les bénéfices émotionnels du chien de compagnie

La relation entre le chien de compagnie et ses propriétaires est fréquemment très chargée émotionnellement. C’est un compagnon attentionné, un confident silencieux et une grande source de réconfort.

Il a été démontré que le simple fait de caresser un chien libère des endorphines, les hormones du bonheur, contribuant ainsi à réduire le stress et à améliorer le bien-être mental.

Le chien de compagnie incite à rester actif

Que ce soit pour une promenade matinale, une séance de jeu dans le jardin ou une randonnée en plein air, les chiens de compagnie encouragent leurs propriétaires à rester actifs et à maintenir un mode de vie sain.

Certains chiens, selon leur race, peuvent même accompagner leurs propriétaires dans des activités sportives plus intenses.

Un rôle social

Le chien de compagnie peut également renforcer les liens sociaux. En se promenant avec leur chien, les maîtres ont souvent l’occasion de rencontrer d’autres propriétaires de chiens, favorisant ainsi les interactions sociales et la création de communautés.

Les parcs pour chiens et les événements liés aux animaux offrent des occasions idéales pour partager des expériences et des conseils avec d’autres propriétaires de chiens.

L’éducation du chien de compagnie

Ce n’est pas parce que le chien de compagnie n’a pas de fonction « utilitaire » que son éducation doit être négligée.

Le chien, même s’il est petit en taille, doit apprendre à vivre et à être heureux au sein de la société humaine

Socialisation, formation de base et compréhension des besoins spécifiques de la race, sont donc essentielles pour établir une relation équilibrée entre le chien et son propriétaire.

Principales races de chiens de compagnie

Le groupe 9 de la Fédération Cynologique Internationale recense 25 races.

Les 5 races les plus répandues dans les foyers français sont :

  • Le Carlin
  • Le Cavalier King Charles
  • Le Chihuahua
  • Le Shih Tzu
  • Le Bichon
Chiens de compagnie - Cavalier king charles
Cavaliers King Charles

Cette exploration des races de chiens par fonctions montre que l’étendue de la diversité canine. Chaque race a évolué au fil des siècles pour répondre à des besoins spécifiques, que ce soit en tant que compagnon, chien de travail, chien de chasse, ou chien de berger. Nos partenaires canins ne se limitent pas à leurs caractéristiques physiques, mais démontrent également des aptitudes comportementales distinctes qui les rendent uniques et adaptés à des rôles spécifiques.

Que ce soit la loyauté du Berger Allemand, l’énergie du Labrador Retriever, la grâce du Greyhound, ou la vigilance du Border Collie, chaque race a quelque chose d’unique à offrir. Mais derrière ces différences, réside toujours la nécessité de répondre aux besoins particuliers de l’homme, que ce soit sur le plan émotionnel, physique, ou professionnel.

En choisissant un chien en fonction de ses aptitudes naturelles et de ses caractéristiques spécifiques, nous sommes en mesure de créer des partenariats qui vont au-delà du simple lien homme-chien. Cela contribue à façonner des relations enrichissantes et harmonieuses entre les humains et leurs amis à quatre pattes.

En fin de compte, que ce soit comme compagnon de tous les jours, coéquipier de travail, compagnon de chasse ou partenaire d’assistance, chaque chien joue un rôle essentiel dans nos vies et mérite d’être respecté pour sa contribution à notre monde.

Laisser un commentaire